01 janvier 2018

Un télégramme du bout de mon âme (qui a vieilli)

Cela fait presque mille huit-cent jours, et je reviens à pas feutrés dans mon ancien chez-moi, cet espace virtuel tout tapissé d'écrits divers... 2018 commence avec Carmen, tempétueuse et magistrale. C'est un beau et bon début d'année, le vent et la grêle peuvent fendre l'horizon et balayer les fausses vertus. Il faut d'abord se déshabiller et se voir nu, avant de prétendre à de quelconques apparats. Ils approchent, les cinq ans de ta disparition, de l'évanouissement de ton âme, du début de ce manque cruel qui m'a ravagée plus... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 15:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

08 novembre 2015

Mille jours

Presque mille jours sans toi.Et mille neuf cent cinquante-six jours qui m'ont conduit à voir la vie autrement, à sentir la vie autrement. C'est drôle, parce que les nombres se faisaient plus pregnants depuis quelques jours, et parce que tu es née en mille neuf cent cinquante-cinq. Je n'arrive pas à parler de toi au passé, toujours pas. Pourtant, tu n'es plus que sous cette sépulture que je fleuris ardemment, comme un mausolée amoureux. Et, encore, quand je parle de toi, on me dit que tu n'es plus, même là-dessous. Sais tu que ton... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 novembre 2015

Recours

Il n'y a plus d'ivresse, plus de fête. Il n'y a plus de moments de lévitation, légèrement au-dessus du sol, pour m'aider à supporter mes rêves.J'ai certainement dû trouver vain que de m'entourer de compagnons de galère aussi paumés que moi. Il n'y a plus de soirées noires, si noires qu'elles en devenaient destructrices et ravageantes. Ces soirées de solitude, passées à me détruire, épuisaient inexorablement ce qu'il me restait de dignité. Je ne pensais plus, je n'écrivais que l'essentiel à ma survie, et j'imagine que tout mon être... [Lire la suite]
03 novembre 2015

Le bruit de la céramique du bol posé sur le carrelage

Nous sommes le trois novembre deux mille quinze, déjà. Le temps passe et s’égrène, sans que je puisse en apprécier les nuances de couleurs. Le temps passé s’engouffre en bourrasque dans le sillon que mon être a creusé, et il se fond dans le noir qui recouvre déjà le chemin parcouru. Je tourne mes yeux, et rien ne reste. C’est comme ça, la vie, avancer pour ne rien retenir – avancer pour ne garder que des images, en souvenir. Le mot souvenir. Encore un mot galvaudé, vidé de sa substance et de son essence par la communauté qui l’emploie... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2013

Pour toujours.

Premier Noël sans toi. Dans un peu plus d'un mois, cela fera un an que je survis sans toi. Un an que je m'accroche à ces bouts de vie que tu me lances depuis ce qui te tiens désormais de demeure.   Comme à l'accoutumée, avec les lumières et les paillettes, j'étais enthousiaste. Il faut profiter de ceux qui restent, il faut vivre tant qu'on le peut. Avec le maximum de joie et d'insouciance possibles. Si tu m'as appris une chose, c'est bien celle-là.   Il m´a quand même semblé long, ce Noël. Long et court à la fois. Avec... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 02:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 septembre 2013

Osmose

Nous rentrons à la maison, enfin. Nous étions partis en voyage sans toi, car tu ne pouvais pas nous suivre. Tu étais trop malade. C'est bizarre, mais c'est comme ça.J'ouvre la porte et, spontanément, je te serre dans mes bras. Je sens ton corps anormalement maigre, tes os sous mes doigts. Tu as une figure de presque morte. Et quand je te le demande, tu me réponds brusquement "ça va, ça va bien". Agacée, visiblement, tu te comportes comme si tu étais en pleine forme avec cette pleine conscience que tu mourras dans quelques... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 20:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 août 2013

Insoutenable et merveilleux ordinaire

Il semble que ce blog soit devenu un ennuyoir, plutôt qu'un déversoir. Qu'ils sont lents, mornes et monotones, le deuil et sa tristesse... Rien n'accrocherait ni n'émergerait ? Tout resterait plat, comme son repos couché, comme son long sommeil ? Rien n'est moins sûr, mais que cela transparaisse entre les mots, c'est autre chose.J'hésite entre plusieurs choix. Il n'est pas tellement question de fermer cet espace, mais peut-être de le purger un peu. De me plonger dans le passé, pour retracer une sorte... [Lire la suite]
11 août 2013

Retranchement

La vie perdure, sous le soleil ou sous la pluie.Mais je t'avoue que la vie est bien plus agréable sous le soleil : ton souvenir y est moins lourd, et la brise le disperse tout autour avec un enthousiasme insouciant. Il faudra certainement que je m'habitue aux longs hivers, et je m'arrêterai sous chaque rayon de soleil pour apprécier un peu de tiédeur sur ma peau. L'hiver, saison de rancune, où, chacun chez soi, l'ignorance de la douleur se mue en une lente hibernation.Les saisons sont là pour rappeler que la vie a un... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2013

Enfin.

Les ambitions passées, celles de l'adolescence. Celles auxquelles on repense, tantôt rageur tantôt ému. Rageur lorsqu'on se trouve dans une impasse, incapable de voir un chemin au-delà du vide qui nous sépare de ce qu'on désire. Emu, lorsqu'enfin, quelque chose bouge, une brèche s'ouvre, et l'on passe à travers le miroir.Je vais passer à travers le miroir.Et j'en suis très heureuse.
Posté par GoodbyeC à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 juin 2013

La vie à l'ombre

J'aurais pu m'inventer toutes les tragédies du monde, aucune n'eût été semblable à celle-ci. Malgré tous les soins, tous les traitements, toutes les réassurances, nous étions arrivés trop tard. Le cancer avait déjà pris ses quartiers, installé à l'ombre de sa conscience. Tout blotti, tout disséminé dans son corps pourtant beau et doux.Comment pourrais-je penser à autre chose.Il me semble que le futur qui se dessine en moi, qui sait, une famille peut-être, appartient à une vie future. Il me semble que rien ne pourra plus se passer... [Lire la suite]
Posté par GoodbyeC à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,